L'akita

Forum sur l'akita-inu et l'akita américain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pouvez vous rendre un chien heureux ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Céline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Taureau Nombre de messages : 6722
Age : 35
Localisation : Rhône
Vos akitas: : F' Inukaï , né le 13/10/2010
Date d'inscription : 21/12/2010

MessageSujet: Pouvez vous rendre un chien heureux ?   Dim 09 Sep 2012, 14:31


Prendre un chien n'est pas une démarche anodine et ne doit pas être considérée comme telle.
Ce n’est pas une décision qui se prend sur un coup de tête.
Ce n'est pas un jouet que l'on prend pour ses enfants ni une simple présence à la maison qui vous distraira ou gardera la maison pendant vos absences.
Un chien demande du temps, de l'attention, de l'éducation…

Prendre un chien, c'est :

1) Accepter de le sortir au moins deux fois par jour, quelque soit le temps (neige, pluie ...), quelque soit votre état de fatigue ou de stress, quelques soient vos obligations (amis à dîner, programme TV et autre).
Ces sorties doivent correspondre à l’âge du chien. Quelque soit sa race, qu’il vive en maison ou en appartement, une heure par jour pour un chien mature en pleine santé est nécessaire à son épanouissement. Lors de ces balades, il sera également essentiel de le laisser utiliser son odorat (sens le plus important chez le chien) et découvrir ce qui l’entoure.

2) Avoir du temps pour lui : un chien qui reste seul 10 heures par jour sans aucune coupure s’ennuie, et pour palier à cet ennui, il dort.
Évidemment, tout le monde n’a pas forcément la possibilité de rentrer le midi chez soi, ou de procurer cette coupure par l’intermédiaire d’un tiers. Il faudra donc aménager votre emploi du temps et compenser : vous lever une heure plus tôt le matin pour procurer à votre compagnon une grande balade, et en rentrant le soir, vous occuper de lui en le sortant à nouveau, en jouant avec lui, en le nourrissant.
En gros, il faudra lui apporter la dose de contact dont il a besoin pour s’épanouir.

3) Penser aux vacances : tous les hôtels n'acceptent pas les animaux, il faut donc penser à une solution avant de s'engager, cela évitera de l'abandonner l'été. De même, les restaurants et lieux que vous allez visiter pendant votre séjour n'accepteront pas non plus forcément les chiens. Il vous appartient de vous renseigner.

4) Penser aux changements de situation professionnelle ou personnelle : déménagement, séparation, naissance d'un bébé, difficultés financières, nouveau conjoint ... les aléas de la vie peuvent toucher chacun d'entre nous, mais pour autant nos chiens n'ont pas à en souffrir.

5) Respecter autrui : tout le monde n'aime pas les chiens et tous les chiens n'aiment pas les autres chiens. C'est donc à vous de maitriser votre chien sans prendre de risque pour éviter de déranger ceux qui vous entourent.
Un chien ne demande pas à vivre dans notre société avec nos propres règles, c'est nous qui le lui imposons, et à ce titre, nous en sommes 100% responsables, pour son bien et celui des autres.

6) L’éduquer: le chien est un animal intelligent. Il aura tôt fait de comprendre ce qu'on lui demande, mais encore faut il le faire de façon correcte et cohérente. Vous voulez qu'il vous respecte, alors respectez-le.
Un chien n'est ni un loup à dompter, ni un enfant à cajoler, simplement un chien avec un langage différent du nôtre.

7) Le sortir même quand on a un jardin : un jardin c'est une prison dorée pour un chien.
Mais pour être bien dans ses pattes, il a besoin d'être stimulé, de sentir de nouvelles odeurs, de se promener dans divers endroits, en rencontrant d'autres êtres vivants.
Un chien qui n’est pas sorti régulièrement aura tôt fait de développer des troubles du comportement (dépression, fugue, vocalises, destructions, automutilations …).

8) S’engager sur 10 à 15 ans : ce n'est pas une peluche que l'on range dans un coin après s'être diverti avec. C'est un être vivant.
Si vous ne vous sentez pas de vous engager sur une si longue durée, abstenez vous.

9) Être patient : un chiot a besoin de temps pour assimiler, être propre, assimiler les règles de la maison.
C’est la même chose pour un chien adulte qui arrive dans votre foyer.
Il faut savoir être patient, doux et ferme à la fois.
Il faut être juste.
Et avoir conscience qu'à la différence d'un humain, un chien n'a pas le même langage, et pas la même vision des choses que nous.
Il faut donc aussi savoir s’adapter.

10) Être conscient qu'un chien a un coût au delà du simple achat : nourriture, éducation, vaccins, stérilisation, soins, toilettage ... comme tout être vivant, le chien n'est pas invincible. Il faut donc le nourrir tous les jours, l'éduquer avec un professionnel si on ne s'y connait pas, et le soigner quand il est malade.

11) Penser qu'un chien n'est pas un jouet : un chien est sous la responsabilité de son propriétaire, et à cet égard, toute nuisance devra être assumée par celui-ci. Si votre chien mord un autre chien ou un humain, c'est votre responsabilité qui est engagée. S’il provoque un accident en traversant une route, c'est également votre responsabilité qui est engagée. On n'achète pas un chien pour faire plaisir à ses enfants, pour Noël ou pour un anniversaire.
Et à ce titre, on ne laisse jamais un enfant seul avec un chien, sans surveillance. C'est ainsi que les accidents arrivent, et ce n’est ni la faute du chien, ni celle de l’enfant.
En ville, un chien doit être tenu en laisse, même si il est très obéissant ; c'est la loi.

12) Avoir conscience qu’un chien ne nait pas méchant, têtu, désobéissant … : c'est son propriétaire qui fait de lui ce qu'il sera plus tard.
Des caractères peuvent être plus ou moins affirmés en fonction de la race, de la sensibilité du chien, de son sevrage, de son vécut ... mais c'est l'éducation et l’environnement de vie qu'on lui propose qui feront de lui ce qu'il sera plus tard.

13) Accepter qu’un chien n'est pas un moyen de faire de l'argent : faire saillir ou faire des saillies, c'est une très grande responsabilité ; beaucoup se prennent pour des apprentis sorciers et font reproduire à tout va, sans se demander ce que cela implique (risques de maladies des chiots si la génétique n'est pas étudiée , risque de mort de la chienne, risque sanitaire pour le chien si il se coince lors de la saillie, risque de mort des bébés et de la mère lors de la mise bas, coûts des soins très importants, socialisation des chiots compliquée, choix des futurs propriétaires qui n'abandonneront pas les chiots, suivi à vie des chiots avec les conseils aux propriétaires...).
Un chien est un être vivant, et à ce titre, nous nous devons de le respecter.

14) Un chien perd ses poils ... mais ne fait pas le ménage !

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"Avoir un akita, c'est accepter de se remettre en question chaque jour"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lavoixduchien.com
 
Pouvez vous rendre un chien heureux ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'akita :: La FAQ de l'akita :: Foire aux Questions-
Sauter vers: